LE GUIDE DE SKI POUR TOUS LES SKIEURS DU QUÉBEC
LE GUIDE DE SKI POUR TOUS LES SKIEURS DU QUÉBEC
Publication partenaire

Profiter du lien Lachaine, 1er Janvier 2021

Quand on skie en famille, on a parfois avantage à prendre un raccourci.

Cet après-midi, j’en ai testé un aujourd’hui pour amener ma blonde et mon fiston découvrir une de mes montagnes favorites dans les Laurentides: le mont Lecompte.

Traversée par les Gillespie, au nord de Val-David et Sainte-Agathe, cette colline culmine à 520 mètres d’altitude; et c’est un magnifique terrain de jeu pour les skieurs qui savent en profiter.

Le raccourci qu’on a emprunté pour s’y rendre aujourd’hui s’appelle le «lien Lachaine». C’est une bretelle d’accès qui la Gillespie au secteur ouest du réseau de ski de fond du parc régional Val-David-Val-Morin.

J’adore cette vieille pancarte râpée par le temps.

Cette bretelle croise la Montée du 2eRang au nord de Val-David et c’est là qu’on a pris le départ en abandonnant nos voitures sur la rue Du Cerf puis en marchant jusqu’à l’extrémité de la rue Saint-Jean.

C’est là que commence le «lien Lachaine», un petit chemin forestier qui passe devant quelques bonnes vieilles cabanes en bois avant de rejoindre la Gillespie dans la vallée à l’ouest du mont Lecompte.

En plus d’être très jolie, cette voie d’accès est courte et peu accidentée. On était donc en pleine forme quand on est arrivé au pied de la montagne… et c’est tant mieux parce que grimper dans le mont Lecompte par la Gillespie a usé la patience de deux des trois membres de notre trio familiale…

On ne s’est pas rendu au sommet, mais on a quand même gagné une centaine de mètres d’altitude pour atteindre un plateau dégagé où se trouve une jolie cabane privée.

Il y a un chemin privé qui mène à cette cabane privée. C’est par ce chemin large et bien enneigé qu’on a redescendu le mont Lecompte aujourd’hui parce que c’était plus sécuritaire que revenir sur nos pas sur la Gillespie… et on s’est vraiment bien amusé!

Une section particulièrement jolie du lien Lachaine

L’infatigable JPC s’était joint à notre trio familial et fiston Arthur l’a suivi tout l’après-midi.

Tout ce qui monte le mont Lecompte doit ensuite le redescendre…

Le télémark de fiston Arthur s’améliore de sortie en sortie.

Dernier virage d’une descente mémorable.

Une carte du secteur tirée d’Opensnowmap

À PROPOS DE L'AUTEUR

Barclay Fortin
Barclay Fortin a appris à faire du ski à Baie-Comeau, sa ville natale. Il a appris à écrire en travaillant comme journaliste et scénariste à Montréal. Et depuis 2003, il court les centres du ski de pour alimenter Ski Glisse, un blogue où il raconte ses randonnées hivernales.