LE GUIDE DE SKI POUR TOUS LES SKIEURS DU QUÉBEC
LE GUIDE DE SKI POUR TOUS LES SKIEURS DU QUÉBEC
Publication partenaire

Mont Sainte-Anne, 22 février 2004

Disons-le tout de suite: le centre de ski de fond du Mont Sainte-Anne est à la hauteur de sa réputation de meilleur endroit pour faire du ski de fond au Québec.

Situé à quelques kilomètres de la station de ski alpin du Mont Sainte-Anne, le centre profite de son terrain montagneux et de son immense superficie pour offrir plus de 100 kilomètres de sentiers de tous les niveaux et de tous les genres.

Si la plupart des pistes sont larges pour accommoder à la fois les patineurs et les adeptes du style classique, le réseau comprend également des sentiers plus intimes réservés au classique et même des circuits dédiés exclusivement au patinage. Partout, la qualité de l’entretien est extraordinaire et on skie dans un décor forestier magnifique.

Les installations sont également exemplaires: vaste salle de fartage, douches, boutique de skis… Seule la caféteria nous a laissé un peu sur notre faim. Et en plus il a neigé sans interruption pendant toute la fin de semaine…

Pour les Montréalais, le Mont Saint-Anne représente la «destination week end» parfaite. L’hébergement abonde dans la région en raison de la présence du centre de ski alpin et on n’a pas trop de deux jours pour explorer le réseau de sentiers.

Heureusement, on peut prendre le départ de trois endroits différents: le chalet principal sur le rang Saint-Julien, l’auberge des fondeurs au beau milieu du réseau et le stationnement de la station de ski alpin complètement à l’extrémité du sentier longeant la rivière Jean-Larose. Pratique pour explorer un maximum de pistes sans avoir à couvrir de trop longues distances.

Parti du chalet d’accueil le samedi, on a d’abord parcouru en matinée la boucle formée par les sentiers 11 et 12 deux pistes classés difficiles qu’on a trouvé corrects sans plus. Puis on a passé l’après-midi à explorer les sentiers s’étalant au pied du Mont Férrérol. On a particulièrement apprécié la boucle 38, un étroit sentier réservé au style classique. La 31, une piste classée difficile, a également fait notre bonheur.

Le dimanche, on est plutôt parti de l’auberge des fondeurs pour s’offrir une randonnée de dix kilomètres par la boucle 22, un sentier très difficile qui serpente en flanc de montagne. Un fantastique enchaînement de montées et de descentes qui nous a laissés essoufflés… et absolument enchantés. Un des deux ou trois meilleurs sentiers de ski de fond que j’ai eu la chance de parcourir.

Malgré quelques pentes vertigineuses, le sentier reste à la porté du skieur moyen – du moins dans des conditions idéales. Il y a quelques descentes que je ne voudrais pas devoir dévaler sur un fond glacé. À essayer absolument.

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Barclay Fortin
Barclay Fortin a appris à faire du ski à Baie-Comeau, sa ville natale. Il a appris à écrire en travaillant comme journaliste et scénariste à Montréal. Et depuis 2003, il court les centres du ski de pour alimenter Ski Glisse, un blogue où il raconte ses randonnées hivernales.