LE GUIDE DE SKI POUR TOUS LES SKIEURS DU QUÉBEC
LE GUIDE DE SKI POUR TOUS LES SKIEURS DU QUÉBEC
Publication partenaire

À l’aventure à Ivry, 1 février 2020

Je ne savais pas où je m’en allais, mais ça ne m’a pas empêché de profiter de la neige et du relief.

Voilà comment j’ai le goût de vous décrire ma randonnée d’aujourd’hui du côté d’Ivry-sur-le-Lac.

Je me suis donné une nouvelle mission de longue haleine: enquêter sur le mystérieux réseau de sentiers du non moins mystérieux Lac Manitou Trail Club. Mystérieux parce qu’il faut résider à Ivry-sur-le-Lac pour devenir membre du club et obtenir la carte des sentiers qui sillonnent la municipalité.

Je suis donc parti du club de golf de Sainte-Agathe pour partir à la découverte de la Bucci, une piste que j’avais repérée plutôt cet hiver en skiant sur la Nantel.

Depuis le club de golf, il faut parcourir à peu près deux kilomètres sur la Nantel pour atteindre l’entrée de la Bucci que voici…

Aucun problème avec la couverture de neige dans ce secteur des Laurentides

À partir de là, j’étais dans l’inconnu puisque je n’avais aucune idée vers où la Bucci allait m’amener.

Peu importe, j’ai fait de l’excellent ski sur ce sentier qui m’a fait passer par deux collines dépassant les 500 mètres d’altitude.

Je suivais les traces d’un raquetteur qui ont considérablement facilité ma progression; et dans les descentes, je pouvais louvoyer à ma guise dans la neige vierge de chaque côté de la piste.

La montée de la première colline


J’ai fait mes plus beaux virages de la journée en faisant du hors-piste dans cette coulée au pied d’une falaise.

Cette première expédition m’a fait réaliser que j’avais encore des croûtes à manger comme dépisteur de sentiers. D’abord parce que j’aurais dû avoir sur mon téléphone un logiciel enregistrant ma route pour cartographier le sentier ; et ensuite parce que j’ai fini par renoncer à me rendre au bout de la Bucci comme je m’étais promis de le faire.

J’ai plutôt rebroussé au sommet d’une colline surplombant la baie Thompson de l’immense lac Manitou. Je pense qu’il me restait juste à descendre cette colline pour arriver au bout de la Bucci qui semblait descendre en fou vers le chemin Vallée Manitou.

Bref, il était 15h et j’ai préféré ne pas descendre une centaine de mètres de dénivelé qu’il m’aurait fallu remonter.

Je me suis beaucoup amusé sur le chemin du retour en faisant quelques belles descentes. Le dernier kilomètre de la Nantel est comme une longue glissade. On peut se laisser aller dans la piste ou faire des virages de chaque côté quand il y a de l’espace pour manœuvrer.

Voilà ce que j’ai à rapporter après cette première mission d’exploration. Je vais remettre ça, c’est sûr.


La carte des sentiers affichée sur le site du Lac Manitou Trail Club entretient le mystère…

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Barclay Fortin
Barclay Fortin a appris à faire du ski à Baie-Comeau, sa ville natale. Il a appris à écrire en travaillant comme journaliste et scénariste à Montréal. Et depuis 2003, il court les centres du ski de pour alimenter Ski Glisse, un blogue où il raconte ses randonnées hivernales.